Non classé

Quelles sont les différences entre courant faible et courant fort ?

19 Déc 2018  |  Posted by: admin-exaprobe-ecs   |  No Comments

Tous les deux indispensables pour le bon fonctionnement des appareils et équipements électriques, le courant faible et le courant fort sont bien séparés au moment de l’installation. La norme NF C15-100, qui définit les exigences de base pour la mise en place des réseaux électriques, distingue explicitement les deux formes de courant.

Le courant fort : notre énergie 

Le courant fort est le plus connu dans une installation électrique, puisque c’est celui qui délivre l’énergie nécessaire au fonctionnement des appareils. Si l’intensité peut varier selon les besoins de chaque appareil et dispositif, on sait par exemple que le courant fort des maisons (qui est en réalité un courant alternatif), se caractérise par une tension entre 100 et 250 volts.

Concrètement, le courant fort peut avoir une intensité de quelques centaines de mA, jusqu’à plusieurs kA.

courant faible et courant fort

Le courant faible : nos informations

Dans les câbles de courant faible, l’intensité varie de quelques μA à plusieurs mA. Elle est beaucoup moins forte, et elle ne permet pas de faire circuler l’énergie, puisque le but des câbles de courant faible est de transporter les informations.

Ils servent pour brancher nos téléphones, nos connexions Internet ou encore les systèmes de vidéosurveillance.

Aujourd’hui, il faut également savoir que les prises USB de 5 volts, ainsi que les différents adaptateurs de courant, peuvent aussi être assimilés à du courant faible, bien qu’ils ne transmettent aucune donnée. Car plus généralement, le courant fort désigne celui qui peut commettre des dommages graves (matériels, humains), par opposition à un courant faible qui ne représente pas de danger réel.

Courants faible et fort : comment les distinguer dans un réseau ?

Ces deux types de courants cohabitent nécessairement dans toutes les installations électriques, mais ils ne doivent pas être utilisés de façon aléatoire. Si la norme NF C15-100 permet déjà d’éclaircir certains critères de sécurité, les professionnels savent prendre toutes les précautions pour éviter les accidents, et mettre en place les dispositifs les plus performants.

Pour résumer, ces deux types de courant doivent être séparés dans les gaines, car ils peuvent se perturber et, s’ils interagissent, le bon fonctionnement de tous les appareils n’est pas assuré.

Comments are closed.