Abc du génie électrique

Courant fort : quels sont les composants d’une armoire électrique ?

13 Mar 2019  |  Posted by: admin-exaprobe-ecs   |  No Comments

L’armoire électrique, également appelée tableau électrique (ou tableau de protection) se présente sous la forme d’un coffret dans lequel plusieurs rails métalliques s’alignent. Ce système, spécialement pensé pour faciliter le décalage des disjoncteurs et interrupteurs si besoin (pour des travaux dans le bâtiment), centralise la totalité de votre installation électrique. Il est composé de plusieurs éléments que nous vous détaillons dans cet article.

Les interrupteurs différentiels

Si jamais un défaut ou un quelconque incident intervient sur votre circuit, l’interrupteur différentiel sert à protéger des chocs électriques en isolant la partie défectueuse. Indispensable pour éviter l’électrisation des humains, ce composant est obligatoire pour les plaques de cuisson ou le lave-linge. D’autres interrupteurs différentiels doivent être installés sur votre tableau électrique pour l’éclairage, les prises ou encore le matériel informatique. Puisqu’il ne protège pas des surcharges, l’interrupteur différentiel doit toujours être assorti d’un disjoncteur divisionnaire.

composants d'une armoire electrique

Le contacteur heures creuses

Utile uniquement si votre contrat d’électricité vous fait bénéficier de tarifs inférieurs aux heures creuses, le contacteur heures creuses facilite la mise en route d’appareils ciblés la nuit. Très concrètement, il va couper l’alimentation des appareils énergivores que vous souhaitez éviter d’utiliser la journée, comme le chauffe-eau ou le lave-vaisselle.

Les fusibles ou disjoncteurs divisionnaires

Dans les habitations dont l’installation électrique n’a pas été remplacée depuis un certain temps, on trouve parfois encore des fusibles. Ils permettent d’éviter les surintensités et les courts-circuits et fondent en cas de surintensité (ce qui oblige l’utilisateur à les remplacer de temps en temps).

Ces coupe-circuits sont désormais interdits par la norme NF C15-100 dans l’immobilier neuf et les grosses rénovations. On doit les remplacer par des disjoncteurs divisionnaires, qui possèdent le même rôle de couper le courant en cas de risque.

Les particuliers comme les professionnels sont également encouragés à ajouter un parafoudre sur leur tableau électrique, dans l’optique de protéger tous les appareils des éventuels dégâts liés à l’orage. On peut aussi investir dans un éco-compteur qui permet de suivre sa consommation en temps réel et de réduire ses dépenses énergétiques.

Si vous souhaitez des informations complémentaires pour la mise en oeuvre ou l’entretien de votre tableau électrique n’hésitez pas à solliciter un expert en électricité.

Comments are closed.