Installations électriques

Réduire l’impact écologique des câbles en construction, c’est possible

08 Fév 2019  |  Posted by: admin-exaprobe-ecs   |  No Comments

La sphère du BTP travaille continuellement sur l’amélioration de ses méthodes et le développement de nouveaux outils pour réduire son empreinte carbone. Par exemple, dans le domaine du câblage électrique, il est tout à fait possible de se tourner vers des alternatives plus vertes.

Les câbles ont-ils un impact significatif sur l’environnement ?

Il ne faut pas sous-estimer l’impact écologique des câbles utilisés pour construire (ou rénover) des immeubles et bâtiments en tout genre : ils sont fabriqués partout dans le monde et, surtout, en très grandes quantités. Ensuite, une fois mis en place, ils génèrent logiquement une consommation d’énergies qui contribue à l’augmentation de l’effet de serre, à cause du rejet de CO² dans l’air.

câbles électriques : réduire son impact écologique

Dans le secteur du bâtiment, on est pleinement conscient de cette réalité, parce que l’on se rend parfaitement compte de la quantité de câbles utilisée pour chaque construction, donnée que les particuliers cernent difficilement.

Face à cette problématique, il paraît indispensable de privilégier des alternatives durables (respectant les normes en vigueur) de limiter autant que possible les déplacements et de prendre toutes les initiatives pour que les câbles pèsent moins sur la facture carbone du BTP.

Ces innovations qui transforment nos câbles électriques

Le premier axe de réflexion pour moins polluer, du côté des chercheurs dans le domaine du câblage, s’oriente naturellement autour de la durée de vie de chaque produit. Grâce à la recherche, on a développé des objets plus robustes, qui n’auront pas besoin d’être remplacés aussi souvent que les anciens et, par exemple, qui sont capables de résister à des températures extrêmes.

On fait parallèlement le nécessaire pour réduire la taille des câbles, dans l’optique de les installer plus facilement (sans gros travaux qui généreraient des déchets supplémentaires), mais également de les transporter sans trop de contraintes.

Enfin, on est de plus en plus attentif au choix des matériaux qui composent les câbles : on abandonne les métaux lourds reconnus pour la menace environnementale qu’ils représentent, on fabrique des câbles en cuivre autoporté (plus légers). Plus insolite, certains se penchent même sur la conception de câbles dits « bio », parce qu’ils n’émettent pas de champs électromagnétiques.


Afin d’en savoir plus sur les bonnes techniques à adopter n’hésitez pas à consulter l’avis d’experts en câblage électrique.

Comments are closed.